Les ballons stratosphériques, une charge utile hautement profitable à Timmins

Prêt au décollage

Photo

Le 8 septembre 2014, lors d’une soirée calme, on a procédé au lancement inaugural d’un ballon de 400 000 m3 à la base de ballons stratosphériques de Timmins. Le lancement du ballon, chargé de 1963 kg de matériel de recherche provenant de France, a été rendu possible grâce à une collaboration de l’Agence spatiale canadienne et du Centre national d’études spatiales de la France.

Quand une base de lancement de ballons stratosphériques a officiellement ouvert ses portes à l'aéroport de Timmins, il y a près de deux ans, on s'attendait à ce que l'installation de pointe contribue quelque peu à l'essor économique local. Or, il semblerait que les résultats aient grandement surpassé les attentes.

L'été dernier, les résidents de Timmins ont été émerveillés en voyant les premiers gigantesques ballons ultramodernes prendre leur envol pour permettre de réaliser une multitude d'applications technologiques et d'expériences destinées à être utilisées sur des satellites lors de missions de longue durée dans l'espace.

Dans le cadre d'une collaboration entre l'Agence spatiale canadienne (ASC) et le Centre national d'études spatiales (CNES) de la France, la ville de Timmins a été choisie comme emplacement pour la construction d'une nouvelle installation de lancement de ballons d'une valeur de 5 millions de dollars en raison de sa latitude, de ses vents et de ses conditions météorologiques favorables et de l'infrastructure optimale sur place. La base de lancement des ballons et les nouveaux immeubles regroupés au bout de la piste de l'aéroport, abritent de l'équipement scientifique ainsi qu'un centre administratif.

Préparatifs en vue du lancement

Photo

Sur l'aire de trafic de l'Aéroport de Timmins, les équipages se servent de ballons auxiliaires pour retenir la charge utile avant le lancement d'un vol d'essai. Les vols de ballons stratosphériques constituent une nouvelle façon pour les chercheurs de faire avancer les sciences spatiales à un coût 40 fois moins élevé que celui d'un satellite ou d'une rampe de lancement.

« L'ASC et le CNES ont financé en partie les structures à la base de lancement, dont la Ville de Timmins est à présent propriétaire », a indiqué Joe Torlone, directeur municipal de la Ville de Timmins, aux invités lors de l'assemblée générale annuelle de la Corporation du développement économique de Timmins l'automne dernier. « Nous louons à présent ces installations à des scientifiques et à des membres d'organismes qui viennent assister au lancement des ballons stratosphériques. M. Torlone ajoute qu'ils pourraient bientôt « promouvoir cette station spatiale autour du monde », à l'intention d'autres agences spatiales et établissements d'enseignement qui souhaitent mettre leurs propres expériences à bord des ballons lors de futures campagnes de lancement à Timmins.

Faits de plastique ultra-mince et gonflés à l'hélium, les énormes ballons en forme de goutte d'eau inversée créent un effet visuel saisissant lorsqu'ils s'étirent à l'horizon nordique et finissent par mesurer plus de la moitié de la hauteur de la Tour CN. Équipés de plusieurs nacelles suspendues à la chaîne de vol, ces ballons atmosphériques télécommandés peuvent transporter, jusque dans la stratosphère, des charges utiles reliées à la science, à l'astronomie, à la chimie atmosphérique, aux prévisions météorologiques et à la technologie.

FedNor a joué un rôle important dans l'établissement de la base de lancement de ballons stratosphériques de Timmins. Un investissement de 1,2 million de dollars a appuyé la construction de la base et l'achat d'équipement spécialisé pour l'installation. Dans le cadre de ce projet de partenariat international, le Canada et la France prévoient envoyer chaque année jusqu'à 150 scientifiques et ingénieurs à Timmins pour des affectations de cinq mois ou plus sur une période de dix ans. Au cours de chacune de ces campagnes, environ 8 à 10 lancements ont lieu et il est estimé que l'ASC et le CNES dépensent environ 1 million de dollars localement sur les biens et les services.

Les retombées économiques additionnelles associées à la présence de centaines de scientifiques qui vivent et travaillent à Timmins pendant des semaines donnent un nouvel élan à l'industrie des services et de l'hospitalité. La base de lancement de ballons stratosphériques de Timmins établit une nouvelle norme en matière de recherche et de développement dans le Nord de l'Ontario. Elle permet aussi d'améliorer la perspective économique ainsi que les possibilités de débouchés et le niveau d'emploi dans une ville où l'on sait viser haut.

Date de modification :