Jeter les bases de la croissance à White River

Signes vitaux

Photo

L’avenir s’annonce prometteur à White River, où la clinique dirigée par du personnel infirmier praticien Northern Neighbours offre une gamme de services de soins de santé.

Le canton de White River, situé à 315 km au nord de Sault Ste-Marie, connaît un boum économique. Selon le Recensement de 2016, la population officielle de la collectivité compte 645 habitants, mais les travailleurs migrants et contractuels ont fait grimper ce nombre à près de 2000. L’afflux récent de travailleurs est principalement attribuable à l’ouverture de la scierie locale (maintenant appelée White River Forest Products) en 2013, après que la société de développement économique de White River, la Première nation de Pic Mobert et des investisseurs privés ont formé un partenariat pour acheter l’usine fermée. Il en a résulté une scierie à la fine pointe de la technologie qui emploie 160 personnes et contribue à l’emploi de 250 autres travailleurs dans la région.

La croissance du secteur forestier et minier de la région s’est accompagnée de nouveaux défis. Un sondage mené par le canton en 2016 auprès des résidents de la collectivité a révélé que les soins de santé et le logement étaient les deux principales priorités des répondants.

« On ne peut pas attirer des gens dans une collectivité sans les commodités de base, comme les soins de santé », affirme Sherrie Perron, agente de développement économique de White River. « Si nous voulons attirer et conserver des travailleurs qualifiés, nous devons tenir compte de ces priorités stratégiques. »

Le canton de White River a embauché Mme Perron dans le cadre de l’Initiative d’investissement communautaire pour le Nord de l’Ontario de FedNor, qui prévoit 256 500 $ sur trois ans, pour l’aider à répondre aux besoins et aux possibilités de développement économique et commercial décrits dans son plan stratégique. À cette fin, White River et la Première nation de Pic Mobert, juste à côté, ont signé un protocole d’entente en 2017 et officialisé une relation de travail existante afin de trouver d’autres moyens de fournir des soins de santé à leurs collectivités respectives. En mai 2018, les deux communautés ont reçu un financement provincial du ministère de la Santé et des Soins de longue durée pour leur initiative « Northern Neighbours » visant à créer une clinique dirigée par du personnel infirmier praticien (CDPIP).

Conçue pour offrir aux gens de White River et de Pic Mobert des services de soins primaires interdisciplinaires, l’accès à des infirmiers praticiens/infirmières praticiennes, à un infirmier/une infirmière autorisé(e) et à un travailleur social/une travailleuse sociale, la clinique répondra à un large éventail de besoins en matière de soins de santé, notamment en santé mentale et en gestion des maladies chroniques. En tout, six personnes exploiteront les cliniques. En date du 11 juillet 2019, la CDPIP Northern Neighbours avait doté cinq postes et cherchait activement un deuxième infirmier praticien. La clinique célébrera son ouverture officielle en septembre 2019.

Évoquant la célèbre citation du film Le champ des rêves, Mme Perron déclare que « si tu le construis, ils viendront ». Elle fait référence au pharmacien qui négocie pour s’installer en ville en raison de l’arrivée de la clinique. Mme Perron ajoute que la clinique est le catalyseur dont le pharmacien avait besoin pour passer à l’action.

Mme Perron travaille également avec un promoteur qui a acheté deux duplex et envisage d’en acheter un troisième. Il prévoit les convertir en appartements (quatre par duplex) qui aideront à combler la pénurie de logements dans la collectivité. La société de développement communautaire de White River fait également la promotion de l’agrandissement continu de nouveaux bâtiments résidentiels en mettant à disposition jusqu’à 10 lots pour la construction de nouvelles maisons.

« Nous avons fait équipe avec les industries minière et forestière qui ont de la difficulté à attirer des employés dans le Nord », explique Angelo Bazzoni, maire de White River. « Nous avons mis au point un incitatif en vertu duquel le canton fournit des terrains à bâtir tandis que les sociétés minières offrent jusqu’à 15 000 $ sous la forme d’une deuxième hypothèque pour inciter les employés éventuels à déménager. »

L’objectif, selon la directrice générale Tina Forsyth, est d’attirer les travailleurs ainsi que leurs conjoints et enfants.

Le rêve devient réalité

Photo

Une relation de travail unique apporte des soins de santé au canton de White River et à la Première nation de Pic Mobert.

« Beaucoup d’employés travaillent sept jours de suite, puis sont en congé pendant sept jours », déclare Mme Forsyth. « S’ils déménagent ici avec leur famille, ils seront plus susceptibles de rester dans la communauté pendant leur temps libre, de dépenser de l’argent ici et d’augmenter les inscriptions scolaires et la fréquentation des écoles lors d’événements communautaires ou d’activités récréatives. »

Le maire Bazzoni et Mme Forsyth s’entendent tous deux pour dire qu’il y a un regain d’optimisme dans la collectivité et ils reconnaissent que FedNor a contribué au redressement de la situation.

« Cet investissement communautaire est très important pour nous parce que nous n’avons pas beaucoup de fonds disponibles », affirme Mme Forsyth. « Nous sommes en pleine reprise économique et nous avions vraiment besoin d’aide pour accueillir de nouvelles entreprises et de nouvelles personnes dans la collectivité. Nous essayons de l’utiliser au mieux afin d’en maximiser les avantages pour se préparer à la croissance et en tenir compte. »

Ce projet est un autre exemple d’initiative financée par FedNor à l’appui de la Stratégie pour la prospérité et la croissance du Nord de l’Ontario (SPCNO) du gouvernement fédéral. Pour en apprendre davantage sur cette stratégie, cliquez sur SPCNO.

Date de modification :