Silence, on tourne… et on TRAVAILLE!

Une occasion unique

Photo

La productrice Christine Rochon travaillant sur le plateau de Fugue

De 2015 à 2017, plus de 100 productions cinématographiques et télévisuelles ont été filmées dans le Nord de l’Ontario, comparativement à 65 projets réalisés entre 2012 et 2014.

Cette hausse marquée est en partie attribuable à l’investissement de 600 000 $ accordé en 2013 par FedNor à Industries culturelles de l’Ontario Nord (ICON), un organisme sans but lucratif au service de tous ceux et celles qui œuvrent dans les domaines de la musique, du cinéma et de la télévision dans le Nord de l’Ontario.

Le financement a entre autres permis de soutenir le programme Media Arts Production : Practiced, Employed, Developed (MAPPED). Conçu pour offrir des possibilités d’emplois et de formation aux membres des équipes de production des arts médiatiques du Nord de l’Ontario, le programme MAPPED s’assurait également que les entreprises respectent les normes du travail et adoptent les pratiques exemplaires de l’industrie.

Les sociétés de production admissibles de la région et d’ailleurs pouvaient faire une demande de financement pour soutenir la formation de résidents du Nord de l’Ontario œuvrant dans l’industrie cinématographique et télévisuelle. Par l’entremise du programme de formation de membres d’équipes de production de MAPPED, un financement partiel était disponible pour embaucher jusqu’à six stagiaires du Nord de l’Ontario par production, jusqu’à un maximum de 10 000 $.

« À court terme, le programme visait à répondre à certaines pénuries de main-d’œuvre auxquelles les sociétés de production faisaient face », explique Patrick O’Hearn, directeur général associé à Industries culturelles de l’Ontario Nord. « À plus long terme, le but était de créer un bassin d’employés de la région talentueux et accessibles aux sociétés de production venant d’ailleurs, et d’ainsi éliminer certains obstacles à travailler dans le Nord de l’Ontario et contribuer à la croissance d’une industrie émergente. Par ailleurs, notre objectif était de réduire graduellement le pourcentage de travailleurs embauchés à l’extérieur de la région », ajoute-t-il.

Environ 90 postes ont été directement financés dans le cadre de l’initiative de FedNor. De plus, les entreprises privées ont tiré parti du financement reçu du programme MAPPED pour soutenir la création directe d’environ 13 emplois à temps plein. Chaque film nécessitant divers types de soutien, que ce soit pour la comptabilité et la paie, le repérage de lieux de tournage, la conception des décors ou le ravitaillement, les participants ont pu choisir un stage qui convient le mieux à leurs intérêts, ce qui leur a permis d’acquérir une expérience précieuse.

Originaire de Sudbury, Christine Rochon fait partie des participants qui ont bénéficié du programme. Pendant son premier stage en 2015, elle a travaillé dans l’équipe de l’assistance à la réalisation pour la série télévisée Slasher.

« Mon stage m’a permis d’en apprendre plus sur l’aspect pratique de la réalisation de films, ce qui m’a donné une meilleure idée de la façon dont tout le matériel et les gens coopèrent », raconte Christine Rochon, participante au programme MAPPED . « J’ai eu l’occasion d’être aux premières loges et d’apprendre des meilleurs en observant les membres de la distribution, le réalisateur et le directeur de la photographie rapidement planifier le déroulement des scènes afin que le reste de l’équipe puisse poursuivre son travail. »

Mot d’ordre: Sudbury en toile de fond pour le film Fugue en 2017

Photo

L’équipe de tournage et la distribution de Fugue travaillant avec le réalisateur et scénariste Tomas Street

En 2017, MAPPED a collaboré avec un producteur expérimenté de Toronto afin d’amener le concours IndieCan 20K dans le Nord de l’Ontario. Le concours s’adresse à des producteurs et des réalisateurs qui en sont à leur premier projet avec un scénario inédit. Christine Rochon et son associé Tomas Street ont été retenus et ont eu la chance de produire et de tourner leur long métrage Fugue à Sudbury. Elle reconnaît que sa première expérience avec MAPPED lui a donné les connaissances de base pour pouvoir mener un film à terme avec succès. À quelques exceptions près, tous les membres de l’équipe de réalisation étaient du Nord de l’Ontario.

« Fugue est maintenant présenté dans des festivals en Ontario, à Los Angeles et même à Jaipur, en Inde », ajoute Christine Rochon. « MAPPED aide tellement de personnes à trouver leur niche dans l’industrie du film et de la télévision, ainsi qu’un mentor pour leur permettre de vivre de leur passion ici même dans le Nord de l’Ontario. »

Selon Patrick O’Hearn, l’émergence d’entreprises de services destinés à l’industrie cinématographique et télévisuelle est une preuve concrète de l’influence de MAPPED.

« Willian F. White International, un fournisseur en équipement d’éclairage scénique, a ouvert un bureau à Sudbury », souligne Patrick O’Hearn. « De plus, la croissance de Northern Ontario Film Studios à Sudbury et à North Bay a permis à Hallmark de produire plusieurs films dans la région. L’accès à des studios cinématographiques aide certainement à accroître les activités. »

Le développement et le succès du programme à ce jour ont conduit à la révision des objectifs, dans le but particulier d’aider les stagiaires à obtenir des postes de niveau supérieur avec des pouvoirs décisionnels en vue de leur permettre d’apprendre plusieurs facettes de la production. Et comme on dit dans le métier, c’est dans la boîte!

Ce projet n’est qu’un exemple d’initiative financée par FedNor qui appuie la Stratégie pour la prospérité et la croissance du Nord de l’Ontario (SPCNO) du gouvernement fédéral. Suivez le lien pour en apprendre davantage sur la SPCNO

Date de modification :